Fin de ce blog

Juste un post pour vous dire que je cesse ce blog!!! mais vous pouvez retrouvez tout mes articles et la suite de mes inspirations sur mon autre blog:

http://katelyn.over-blog.fr/

A très bientot!!!

Publié dans : Non classé | le 20 mai, 2007 |2 Commentaires »

Retrouvaille

L’isolement d’une absence trop longue, laisse tout les sens en émoi. Aiguisé par un appétit profond de ta seule présence, un élan me guide vers toi. Enfin pouvoir respirer, appuyer sur ton propre souffle, et me délecter de ton odeur. Enfin pouvoir te gouter. Ta peau, tes lèvres, que j’embrasse avec ferveur. Enfin tes mains se promènent sur ce corps frissonant d’un désir impatient, d’une union, d’un rituel connu depuis la fin des temps. Sentir tes doigts partir à la découverte de ce que tu connais déjà d’instinct, et le redécouvrir chaque fois avec émerveillement. Tes mains se poser docilement, attirées par cette chaleur montante, et caresser tendrement, lentement, afin de ne pas perdre un instant de ces retrouvailles charnelles. Les fibres de coton et de lin tombent à terre pour laisser surgir la plus merveilleuse des matières créées. Cette matière mouvante, changeante, réagissant à tout ce qui l’entoure: le son, le toucher, le gout, l’odeur et la vue. Les 5 sens se réveillent les uns après les autres afin de permettre aux pulsions animales, le libre terrain de s’étendre à l’ensemble du lieu de culte. Emportés dans un toubillon d’amour, ni le temps, ni le lieu n’a d’importance, que ce moment d’intimité qui nous est trop souvent volé.

Publié dans : souffle | le 16 mai, 2007 |1 Commentaire »

L’enfant prodige

J’ai croisé les blessures sanguines d’un mal avéré. La vue de ce flux est insupportable et me soulève le coeur. Je ne puis me décider à porter secour. Pourtant je me sens bien. Et je me sens mal. Dans mon cocon charnel de chaleur voluptueuse, je ne laisse entrer le froid. L’égoïsme est plus fort que mes principes. Mes appétits d’amour sont aussi aiguisées que la lame ensanglantée que je glisse entre mes seins. Je condamne à l’exil ma folie passagère de bonheur. La prhétie était juste : « L’innocent qui croisera mon chemin aux senteurs aphrodisiaques, soufrira de mille maux ». Déjà deux victimes. La troisième est en route et ignore son destin. Je ne puis révéler concrètement de quoi demain sera fait. Mais les portes s’ouvrent sur mon passage, et l’avenir, habituellement discret, sans la moindre retenue me montre sa splendeur. Bientôt trois hommes rejoindront les premiers. que quelqu’un achève mes actes et cesse cette machination venue du malheur absolue : mon parrain, celui qui m’a consu, celui qui m’utilise comme cobaye, et rit de mes exploits. Je suis son enfant prodige.

Publié dans : souffle | le 13 mai, 2007 |1 Commentaire »

Vous les avez découverts sur mon blog dans les « Watch Thib » Et bien maintenant visitez les sur le leur. (ça me fera du boulot en moins)

http://clemzethibsphere.unblog.fr/

Venez découvrir quatre copains qui se font des sacrés délires. Fou rire en vue.

http://theblackpanda.fr.tc/

Publié dans : Non classé | le 10 mai, 2007 |Pas de Commentaires »

Réflexion

« La beauté n’est pas seulement dans les yeux de celui qu’on regarde mais aussi dans les yeux de celui qui les regarde. »

Crimson

Publié dans : Non classé | le 30 avril, 2007 |3 Commentaires »

Seule

Ce soir je me sens particulièrement seule et abandonée d’une personne qui m’est très chère. Cette personne me manque. Nos délires étaient uniques. Notre relation aussi. J’ai tout gaché par mon indécision. Il était mon meilleur ami. Aujourd’hui il est ma plus grande erreur et ma plus grande déception. Je sais que je survivrai de son absence. Mais à qui vais je pouvoir parler comme je pouvais le faire avec lui? Si je pouvais remonter le temps je ferai en sorte que rien ne se passe. Absolument rien. Afin de pouvoir garder cette personne précieuse à mes cotés. Saura t-il me pardonner un jour? J’en doute. Je verse des larmes sur nos mauvais et bons moments que je souhaite effacer, annuler. Je sors de sa vie pour le laisser vivre. Il sort de ma vie pour qu’il retrouve son équilibre. Plus de lien entre nous. Une longue pause à la durée indéterminée et peut être un jour les retrouvailles, ou l’oublie.

Publié dans : Non classé | le 26 avril, 2007 |2 Commentaires »

Je te veux.

Amoindri les sensations d’abandons que je redécouvre chaque fois que je me retrouve dans tes bras. Evanouie les doutes intérieurs de me savoir aimer de toi. Je ne supporte pas la distance qui nous sépare chaque jour passant. Ta tendresse, tes caresses, tes baisers, insupportable de ne pouvoir en profiter quotidiennement. Je te veux près de moi. Je te veux avec moi. Je te veux contre moi. Je te veux toi.

Mon existence nocturne est perturbée par ton absence. Le lit immense, les draps froids. Je suis incapable de me réchauffer sans toi. Rejoins moi. Réchauffe moi par ta peau contre la mienne. Eteins ma soif de baisers. Laisse tes doigts parcourir mon corps. Laisse leur insassiable curiosité découvrir ce terrain qui t’est offert. Puis laisse toi entièrement aller à la découverte de moi.

 

Publié dans : souffle | le 26 avril, 2007 |3 Commentaires »

Watch Thib 2

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans : Non classé | le 23 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

Pub watch Thib

Image de prévisualisation YouTube

Voici le genre de sketch que peux faire mon ami Thibaut qui n’est pas comédien mais « amuseur ». Il voudrait savoir ce que vous en pensez. Trois autres en exclusivités vont suivre.

Publié dans : théâtre | le 20 avril, 2007 |4 Commentaires »

Je et Il

Les nuits de cauchemar perturbent mon sommeil. En ce lieu je ne puis connaitre la paix. Arrassée par la fatigue je me bas contre l’obscure isotérisme qui me dépossède. Je cherche le remède qui me libèrera de son emprise. En attendant il me visite la nuit, se confond avec les ombres mais sa noirceure le rang reconnaissable. Sa présence m’insupporte. Je ne supporte pas qu’il pose son venin sur moi. Mais pire encore. Je serais peut être celle qui détient la clef de sa libération.

Il est dotée d’une force énergétique incomparable entre celles que j’ai pu croiser. Il est incapable de communiqué et pourtant je le comprend. Je pensai qu’il souhaitait m’éloigner d’une personne qui m’est chère. Mais je me suis rendue compte qu’il cherchait à m’éloigner de moi même. Et il y réussi. Il me pousse à commettre la faute irréparable. Celle qui lui permettra de déferler sur les victimes qu’il aura choisi librement.

Né d’un sortilège mal conduit durant le rituel, il est doté d’une pensée. Est-il bon ou mauvais. A bien y réfléchir il ne me fait pas de mal. Juste quelques contacts physiques ici et là. Mais il m’effraie quand il cherche à se faire une place au chaud dans mon âme. Il m’a permis de grandir au sein de ma communauté. Je souhaitais rester inexpérimenter et sans aucun talent. Je ne peux plus faire marche arrière. Je me retrouve dans l’obligation d’apprendre ce que je réfutais. Afin qu’il disparaisse.

Publié dans : souffle | le 20 avril, 2007 |1 Commentaire »
12345...8

.__-@-=^^/^^LEZARD.MECANIQU... |
io |
Lettre ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Création Graphique
| JuLy"P
| One Tree Hill & The OC