Ma semaine en Bulgarie

Cette été j’ai eu la chance de pouvoir partir une semaine en Bulgarie. j’ai jouer les touristes de luxe, shopping, farniente sur la plage, découverte des traditions. Mais entront un peu plus dans les détails.

Je suis partie avec ma mère, le 9 septembre.Etant donner que nous devions être à 16 h à l’aéroport, nous avons pris tout notre temps. mon grand père nous amène…normal…premier contrôle de papier sur la route par la police…normal…deuxième…tient? il y aurait-il un cota à tenir aujourd’hui?…Bref, nous arrivons sans encombre, et comble de bonheur, une place de parking se libère juste devant l’entrée de l’aéroport. 15h30. Ca va. nous allons tranquillement chercher nos billets.

Arrivé au stand de la compagnie de voyage, le mec qui s’occupe de l’acceuil nous saute dessus, parle à toute vitesse et je comprend vaguement que nous avons 1h30 de retard. en fait le rendez-vous était à 14h pour le décollage à 16h. Pour ceux qui ne prennent pas souvent l’avion, il faut savoir qu’il est indispensable de prévoir 2h d’iscription à l’aéroport au cas ou. Donc, nous voilà parti au pas de course pour nous inscrire. 5 minutes suffisent. le plus difficile est de s’enregistrer pour l’embarquement. il nous reste vingt minutes pour environ 1 heure de queue. le cauchemard. Ma mère pête un plomb et devient hystérique étant certaine que nous manquerons l’avion. J’ai horreur qu’elle fasse ça mais pour une fois ça nous rend service, puisque pour la calmer on nous fait passer devant tout le monde. enfin, tout se déroule bien jusqu’à l’arrivée près de l’avion.

Quand je l’ai aperçu, j’ai cru que j’allais faire demi tour. c’était un très vieil avion dont j’avoue ne pas connaitre le modèle. Pas super bien entretenu car j’ai juste eu le temps d’apercevoir en montant les escaliers qu’il y avait quelques piqures de rouille sur la coque. Je n’aime pas les avions. Pour la simple et unique raison que je ne tiens pas en place et que j’ai besoin d’espace. « C’est pas grave kate, prend ton courage à deux mains, 3 heures de vole, tu peux les faire ». J’avance jusqu’à ma place et constate avec un sourire crispé que je suis juste à coté de la porte. Y’a pas à dire, je dois arrêter de voir des films catastrophes sur les avions. Mais le moment où je suis devenue livide, c’est au moment de la fermeture des portes. Une hôtesse fermait la porte à coté de moi et avait beaucoup de mal à la bloquer. A partir de ce moment là et pendant tout le vole j’ai cherché vers quelle religion me tourner au cas où.

Enfin l’aterrissage. tout les dieux que j’ai prié, de ceux des religions écrites, aux paiens, en passant par ceux que l’ont retrouve dans les aventures d’Astérix, ont du me trouver tellement tarte qu’ils se sont amusés à me faire une petite blague: faire tomber un sac à coté de moi. Je crois que ça a été la plus grande peur de ma vie. Néanmoins je ne leur garde pas rancune.

Je pose enfin le pied sur le sol de l’aéroport de Varna. puis c’est 30 minutes de car pour arriver quelque part dans le petit périmètre rouge sur la carte.

bulgarie.jpg

Après une bonne nuit de sommeil réparateur, je découvre ce qu’est l’exemple typique de la station balnéaire. Sa plage de sable fin sans algues, ni galets, la mer noire qui porte bien son nom. Non qu’elle soit noire mais très foncée due à des profondeurs abyssinales, ainsi que les palmiers.

 rytfhg016.jpg

Sans oublier le deux jours de marche dans la station balnéaire qui s’appelle « Golden Sent », où il y a autant de magasins que de chambres d’hotel. Pour les mordus de shopping, c’est le paradis. Les prix d’éfit toutes concurrences: de 2 à 4 fois moins cher qu’en france.

rytfhg017.jpgGolden sent et sa ribambelle de magasins.

rytfhg020.jpg Et oui, je suis gourmande. Je n’est pas pu résister à une crêpe.

Pour les téméraires, il existe de nombreuses activités: parachute ascensionnel, plongée, safari (je ne l’ai pas fait, je ne sais pas trop en quoi ça consiste) …

Pour ceux qui ont la bougeotte, Varna n’est pas loin et il y a un arret de bus juste à la sortie de la station. Là vous pourrez vous mêlez aux touristes et aux vrais bulgares qui se font rares pendant la pleine saison touristique. Ah oui, le pays est charmant, et les bulgares aussi: toujours prêt à taper la discute en allemand, anglais et trois mots de français, le tout mélanger avec un bon accent et vous ressortez quadrilingue du pays. Les bulgare s sont aussi des artistes et ils ne manquent pas de vous le montrer. Exemple, quand vous rentrez dans votre chambre, voici ce que vous pourriez trouver

rytfhg012.jpg

Ceux qui aime ce promener ne seront pas déçu du voyage non plus. Il existe à quelques dizaines de kilomètres un lieu appelé Nessebar ou il reste les vestiges de 40 églises orthodoxes. Dans le centre de Varna, il y a un parc sur la marine…après, renseigner vous auprès du guide. en une semaine on voie très peu de chose.

Et enfin, pour se cultiver il y a le choix. Je vous conseil vivement d’entendre les voix bulgares. c’est vraiment magnifique. si vous avez des extraits je suis preneuse.

 rytfhg052.jpg La photo est floue comme vous pouvez le voir. mais moi ce que je voulais surtout sur la photo, c’était les danseur folkloriques. C’était génial. Et j’ai même pu aller danser avec eux, le pied!

rytfhg037.jpgLà, c’est en attendant que la soirée commence avec un animateur dont je ne me souviens plus le nom.

Faites aussi une soirée russe, c’est très, très conviviale. Quand vous arrivez, la coutume veut que l’habitant vous offre avant que vous rentriez du pain et du sel, que vous devez mangez devant lui. Enfin elle, car c’est la maitresse de maison. Et surtout n’oubliez pas de dire « spaciba »

rytfhg062.jpg Notre guide bulgarre, au nom imprononsable et impossible à retranscrire. Hyper sympa.

rytfhg059.jpg Les chanteuses. Ca va de soi.

rytfhg049.jpg Alors là, c’est le deuxième plat de la soirée. des sortes de ravioli en plus léger sur l’estomac. Comme gateaux d’apéritifs, nous avons eu deux pains, un au beurre et l’autre à la viande.

rytfhg048.jpg Là, c’est le premier plat. Une soupe à la viande. C’est très épicée mais ça arrive quand même à passer.

rytfhg046.jpg J’aime juste cette photo.

Maintenant que je vous ai décrit ce que vous êtes certains de trouver, voici des petits exemples d’animations improvisées:

En rentrant un soir, nous avons eu la surprise de voir le carré de plage devant notre hotel, fermé, parce qu’un colis arrivait par la mer. Et oui, des colis de drogues avaient été jetés par dessus bord par des trafiquants prêt à se faire pincer.

Autre thème d’animation, ça s’est passé le lendemain matin. je veux prendre ma douche…plus d’électricité. je dis à ma mère de descendre, je la rejoindrai plus tard. 30 secondes plus tard, elle tambourine à la porte en hurlant « SORT, IL Y A LE FEU!!! » Ni une ni deux, absolument inconsciente du danger que je pourrai courrir, je prend le temps de m’habiller. on sort de la chambre, on passe le premier couloir et là, surprise, plein de fumée.. Alors on sort calmement. Nous nous rendons compte que le feu à commencer à l’étage inférieur, dans l’arrière cuisine de la salle de billard, juste à coté de notre chambre…Nous sortons, cherchons un animateur qui nous explique que pour éviter la panique, la direction a décider de ne pas faire sonner l’alarme dans tout l’hotel mais seulement une aile, dont la notre ne faisait pas partie. Les pompiers arrivent, maitrise l’incendie, je décide de remonter ne serait-ce que pour me brosser les dents. Bien entendu, il n’y a toujours pas d’électricité, je me fais une toilette de chat en attendant, et quand j’ouvre la porte, le feu avait repris de plus belle. N’écoutant que mon courage, j’attrape mes lunettes de soleil (se serait malheureux d’avoir les yeux qui pleurent si je dois être secourrue) je ferme bien la fenêtre pour que le feu ne se propage pas (j’ai mon brevet de secouriste quand même) et je sors tranquillement de la chambre en fermant bien la porte à clé comme c’est indiqué sur tout les plans d’évacuation d’urgence. J’arrive directement dans une fumée épaisse. Je ne voyais pas à un mètre. Etant asmathique, je retiens ma respiration pour éviter une crise. et oui, j’ai oublié ma ventoline dans la chambre. On ne peut pas être coquète et avoir une tête. Je descend les escaliers au pas de course. J’arrive à coté de la salle de billard, je voie des flammes et d’instinct je me baisse. Je sors toute pimpante de l’hotel comme si rien ne c’était passé. L’animateur me saute littéralement dessus, ma mère fait de même, elle me croyais déjà carbonisée.

Cette aventure m’a au moins appris plein de chose sur moi même: face au danger, je suis irrespnsable, incapable de le mesurer mais au moins je garde mon sang froid à défaut de mon cerveau.

Voilà pour ces vacances. Si vous pouvez, allez y, ça vaut le coup

numriser00011.jpg

rytfhg034.jpg Petit délire au tatouage au henné. Le premier que s’est fait ma mère.

rytfhg033.jpg Le deuxième, il est-y pas kawaï?

rytfhg030.jpg Le mien. Il faudra qu’un jour je me le fasse en vrai.

Publié dans : ||le 25 novembre, 2006 |6 Commentaires »

6 Commentaires Commenter.

  1. le 29 novembre, 2006 à 22:13 Jedi écrit:

    T’as de la chance d’avoir eu un perroquet sur l’épaule ! C’est un de mes rêves :$

  2. le 30 novembre, 2006 à 7:09 katangel écrit:

    Je te souhaite d’en avoir un sur l’épaule un jour. mais fait attention à tes lunettes. Le mien avait commencé par me les prendre.

  3. le 19 décembre, 2006 à 0:25 markova écrit:

    salut eh oui welcome to the jungle c est pour c

  4. le 19 décembre, 2006 à 0:27 markova écrit:

    ca que j ai survecu en france bisous a bientot et desoleeeeeeeeee pour ces vacances

  5. le 19 décembre, 2006 à 6:57 katangel écrit:

    Y’a pas à être désolée pour les vacances. J’ai adoré cette expérience. Et je dis ça sans trace d’ironie. :p

  6. le 24 septembre, 2007 à 11:18 jackline écrit:

    Bonjour, je rentre de Bulgarie, et je vois que tu es allée dans le même hotel que nous..enfin je crois..l’animateur celui qui est entre vous deux assises sur ses genoux, s’appelle Michel…et la soirée Russe que j’ai trouvée fort sympa, j’aurais bien aimé avoir le nom du village..je ne l’ai pas noté..si tu as un document sur lequel ce serait écrit, peux-tu me le communiquer (le nom hein, pas le doc !!) pour l’avion, il s’agit d’un Boeing Mac Donnel..ils en ont deux sur cette compagnie Bulgarian Charter..et je dois dire que même pour l’Egypte, nous avons connu mieux…j’ai mis un avis sur le forum du routard concernant l’hotel et ses prestations..si tu veux le voir, tu cherches la rubrique questions concernant l’hotel Golden Beach..Et pour l’incendie, heureusement que j’ai pas vu ton blog avant, parce que je serais pas partie sur cet hotel !! l’équipe d’animation Pierre/Noween/Michel et l’autre dont je me souviens plus le nom sont rentrés à Paris avec nous après 4 mois passés dans cet hotel..Il faut avoir le moral quand même..je te souhaite une bonne journée et suis très contente d’avoir vu tes photos…celles des plats de la soirée russe..moi je n’ai pas pris de photos des mets (heu…pas terrible..) qu’on nous a servis..Mme le Maire était très gentille, et on nous a ramenés jusqu’à notre bus, en faisant des navettes de voitures individuelles et minibus, car il y avait des travaux sur la voie ferrée, et le passage à niveau était fermé..On l’a traversée à pied, dans les gravats et le béton…à bientôt..

Laisser un commentaire

.__-@-=^^/^^LEZARD.MECANIQU... |
io |
Lettre ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Création Graphique
| JuLy"P
| One Tree Hill & The OC