Je suis une vraie gamine

Il n’y a rien de mieu que de retourner en enfance. Surtout que ce jeu est génial. La toile d’araigné. Je m’éclate comme une petite folle la dedans.

img2019.jpg

img2010.jpg

Publié dans : On in | le 2 mars, 2007 |4 Commentaires »

Il était une fois

img2124refait002.jpg

Alors, Maître Jed, qui est aussi l’auteur du blog Hell-in-a-cell, hésitait entre cette photo, et celle qu’il a mise. Et bien maintenant les deux sont éditées.

Publié dans : galerie | le 1 mars, 2007 |9 Commentaires »

Une flamme nouvelle brille dans ses yeux

d.kate327.jpg

Publié dans : galerie | le 28 février, 2007 |2 Commentaires »

Un jeu innocent

Un ami cher au delà du concevable

Venue pour un projet, un travail

Première journée de retrouvailles

De taquinements effroyables

Les heures s’écoulent inébranlables

Témoins d’un rapprochement certains et inavouables

Contacts timides mais déjà connaisseurs

De la moindre parcelle de la douceur d’une fleur

Un isolement insolite non commandité

Une partie, un jeu innocent de la volupté

L’éternité s’empare du temps

Le transformant en un doux moment

Les étoffes glissent sur la peau satinée

Union émérite du feu et de l’eau confirmée

Révélation au jour caché aux communs des mortels

060529203801861.jpg

Publié dans : souffle | le 27 février, 2007 |7 Commentaires »

Un ange déchu

Un ange déchu dans galerie numriser0003zq4

Publié dans : galerie | le 14 février, 2007 |7 Commentaires »

Scène

Besoin d’une épaule pour pleurer

Un soutient aussi minime soit-il

Un encouragement trop épuiser

Noir dessein d’une vie futile

Un rêve coule dans les ténèbres

Incapacité de le sauver

Un tourbillon d’épines me submerge

Le chemin manque de luminosités

Les lanternes éclairées et bienfaisante sont rares

La combativité est trop importante

Je suis faible et trop avare

Le jeu et la scène me hantent

Je veux prouver que je ne me suis pas trompée

Sortir du lot et briller

Mais c’est une destination hors de ma portée

Une simple indication de la route à suivre

Et je la prendrai sans protester

Dans les larmes où la joie suivant mon avenir

Mais cessez de me torturer

Mes illusions grandissantes s’éteignent

Mes amis matériels sont trop éloignés

Un isolement sans aide

Une sombre chute vers le fatalité

Publié dans : souffle | le 12 février, 2007 |3 Commentaires »

I’ll be a witch for the eternity

I'll be a witch for the eternity dans galerie witchdh0

Publié dans : galerie | le 11 février, 2007 |1 Commentaire »

Qu’est ce que l’amour?

Voici la question qui m’a tarodée l’esprit aujourd’hui: qu’est ce que l’amour? Cette question est venue alors que lisais un article dans le journal des yvelines sur les accidents de circulations (allez trouver un rapport). J’ai commencé par me demander si j’avais trouvé l’amour, puis en fait, en quoi consiste t-il? N’ayant pas trouvé de réponse par moi même, je me suis dit qu’il serait temps de m’informer sur le sujet.

Voici donc le résultal de Monsieur Wikipédia :

« L’amour est une émotion. Une émotion proprioceptive à la vie même.L’amour est à la fois ce qui transcande notre humanité, nous rapproche de notre source animale. Un état stable, thermodynamiquement bas et donc ouvert. Ouvert à la création, à la vie.L’amour, à qui même la raison ne résiste, est LA pulsion créatrice. »

Je ne sais pas si cette définition vous parle mais pour moi, j’ai du chercher la définition exacte de pas mal de mots pour au résultat, ne plus comprendre le sujet de cette réponse. Voici maintenant ce que j’ai trouvé sur un blog :

« L’amour n’est pas une émotion en soi; c’est une expérience émotive complexe qui comprend plusieurs émotions. C’est peut-être même la plus complexe de toutes les expériences émotives. On y retrouve souvent, par exemple, de la joie, de l’attrait ou du désir, de la tendresse, de l’estime, de l’attachement, etc. L’expérience de l’amour inclut aussi bien souvent de la colère ou du ressentiment ainsi qu’un sentiment de vulnérabilité.  »

J’avoue que dans cette définition, j’y retrouve un peu plus l’idée que je me fais de l’amour. Mais je n’est pas encore les réponses escomptées. Alors j’ai cherché auprès de philosophe, auteurs, etc…

« Aimer, c’est doubler son regard.  » [Barney, Natalie Clifford]

« Aimer, c’est perdre le contrôle. » [Paulo Coelho]

« Aimer un être, c’est le rendre transparent.  » [Racine, Jean]

« Aimer, c’est trouver sa richesse hors de soi. » [Alain]

« Aimer c’est se choisir quelqu’un et se faire prendre par lui. » [Réjean Ducharme]

« Aimer c’est donner raison à l’être aimé qui a tort.  » [Charles Péguy]

« Aimer un être n’est-ce pas lui dire implicitement : « Toi tu ne mourras point  » ? » [Gabriel Marcel]

« Aimer un être, c’est tout simplement reconnaître qu’il existe autant que vous.  » [Weil, Simone]* »

Aimer, c’est préférer un autre à soi-même. » [Paul Léautaud]

« Aimer, c’est n’avoir plus droit au soleil de tout le monde. On a le sien. » [Marcel Jouhandeau]

« Aimer, c’est essentiellement vouloir être aimé.  » [Jacques Lacan]

  »Aimer, c’est bien, savoir aimer, c’est tout.  » [François René de Chateaubriand]

« Aimer, ce n’est pas seulement « aimer bien » ; c’est surtout comprendre. » [Françoise Sagan]

« Aimer, c’est mourir en soi pour revivre en autrui.  » [Honoré d’Urfé]

« Aimer, c’est se donner corps et âme. » [Alfred de Musset]

« Qu’est-ce qu’aimer? C’est avant tout ne pas se poser cette question. » [Gauthier, Louis]

« Aimer, c’est ne plus comparer. » [Bernard Grasset]

« Aimer, c’est avoir du plaisir à voir, toucher, sentir par tous les sens, et d’aussi près que possible un objet aimable qui nous aime. » [Stendhal]

« Aimer, c’est jouir, tandis que ce n’est pas jouir que d’être aimé. » [Aristote]

« Aimer, c’est permettre d’abuser. » [Pierre Reverdy]

« Aimer c’est s’engager, c’est travailler, c’est être intéressé, c’est créer. » [Lina Wertmuller]

« Aimer, c’est se rebeller un peu ; c’est comploter une tendresse exclusive sous les regards d’autrui. » [Michel Bouthot]

« Aimer, c’est s’augmenter en s’oubliant, c’est échapper par un seul être à la médiocrité de tous les autres. » [Abel Bonnard]

« Aimer c’est la moitié de croire. » [Victor Hugo]

« Aimer, c’est haïr les autres. Faire l’amour, c’est les trahir.  » [Louise René]

galeriemembreoiseautourterelletourterelles.jpg

Si après tout ça je ne peux pas reconnaitre l’amour quand je le croiserais, je veux bien me crucifier. Quoi que… Vu mon signe : poisson ascendant scorpion, qui est le même que le christ, je ne devrais pas m’avancer trop.

Publié dans : On in | le 10 février, 2007 |16 Commentaires »

Le jeu des 5

 Un jeu piqué sur le blog de patipata :p

* 5 parfums :

- Rose bulgare de BG line

- Pluie d’été des créateurs de beauté

 

* 5 rencontres

- Mon meilleur ami

- Viktor et Audrey

-  Mes Copains du théâtre

- Chris

- Et la caméra

 

* 5 raisons de sourire ce matin

- la neige

- Les calins de mes chats

- Me brosser les dents

- Ecouter de la musique

 

* 5 raisons de râler ce matin

- Le réveil qui sonne alors que j’ai pas ma dose de sommeil

- Devoir ouvrir la bouche pour dire bonjour

-  Le lait qui passe systématiquement à coté du bol

- Etre toujours en avance pour partir

* 5 projets (dans le désordre)

- Tournage

- Ecole

- Casting

- Devenir une grande actrice

 

* 5 amis ou groupe d’amis

- Jed

- Viktor et Audrey

- Alexa

- copains du théâtre

- Mes profs. Surtout deux en particuliers

 

* 5 moments

-  être sur scène

- Les soirées entre amis

- Voir ma famille

- Gros calin avec mes chats

- Visionner des films

 

* 5 personnes qui répondront à ce questionnaire 

- Jed

- Melampyre

- Raven

- Patipata

-  tous les autres qui voudront bien

Publié dans : On in | le 7 février, 2007 |6 Commentaires »

Sacrée journée.

Il y a des jours comme ça où on aimerait rester coucher. Mais on se dit aussi qu’aurait on raconter si on ne l’avait pas vécue. Alors voici ce qui m’est arrivée aujourd’hui en espérant que je n’oublierai rien. se serait vraiment dommage.

Réveil dur dur ce matin. Je suis encore restée trop longtemps au téléphone la veille. Théo (mon mastodonte de chat) me chatouille en essayant de me lever. A savoir des coups de tête dans les côtes. Oui, il est spécial. Suit la douche, le petit déjeuner et le départ. J’ai failli rater mon bus. Ça ne m’arrive pas souvent. Arrivée à la gare, je vois que mon train est supprimé pour aller à châtelet. Je ne me laisse pas démonter, je prendrai celui pour Saint-Lazare. C’est cool, quand la RATP à des problèmes, il me reste quand même la SNCF. Donc j’arrive à Saint -Lazare, je me dirige dans les souterrains pour attraper la ligne E pour aller à gare du Nord. Jusque là tout va bien. Je somnole un peu dans le RER et c’est mon arrivée à Gare du Nord.

J’ai tellement bien la tête dans le cul que je trouve le moyen de me perdre dans la gare. L’horreur! Il me reste 20 min pour arriver à l’école. Je ne sais comment j’ai atterrit là, mais il y avait trois étages menant à différents endroits. Dur de retrouver la sortie sur La Chapelle. Après avoir tourner en rond 2-3 min, je retrouve mon chemin. J’arrive à l’école à 8h55. Juste 5 min d’avance. Même pas le temps de répéter la scène que je voulais passer.

En cours, c’est l’hécatombe. Pas mal d’absent. Sur dix scènes nous n’en retrouvons que deux en lice, dont la mienne. Mais nous devons l’annuler pour cause de pas assez travaillée. La tête du prof quand il a vu qu’il ne lui restait qu’une scène à voir pour toute la matinée. Pardon Fred. Je dois me bouger le cul, je sais. Heureusement, que certains sont arrivés à la pause pour combler le manque.

Je fais un bond dans le temps et nous voici à ma sortie de cours : 14h. je vais pour prendre le métro 5. Tout ce passe bien, je monte dans la rame, 3,5 station plus loin, panne de courant. 20 minutes à attendre de pouvoir repartir. J’en profite pour piquer un somme en écoutant du métal. Je me réveil sur « Félicie aussi ». Qu’est ce que ça fout dans mon MP3?

Bref, arrivée à Bobigny, je me dirige vers la préfecture, je vais pour passer le portique de sécurité, le vigile fouille mon sac et en ressort un flingue. Merde! J’avais oublié qu’on me l’avait prêter pour passer la dite scène. Je lui explique donc que c’est une arme fictive, en plastique, pour le théâtre. Et voilà que le vigile tape la discute « Ah oui? vous faites du théâtre? J’aurai voulu en faire et patati et patata… » Il me garde mon arme le temps que je fasse ce que j’ai à faire. J’en ressort saine et sauve (faut du courage et de la patience pour entrer dans une préfecture de banlieue. Ça prend des heures) et je n’oublie pas mon arme. Surtout pas. Mon personnage en à besoin pour rencontrer un mec. (croisades de Azama)

Je vois que le bus est là. Je monte et me cale dans un fauteuil accueillant. Je somnole. Ça me change. Je suis réveillée par un bruit de tiroir caisse. (non non. Je ne suis pas intéressé que par le fric :p) Je voie que la caisse est en train d’être forcée. Encore un peu dans les vapes je crie HEY!. Le voleur me regarde et s’approche de moi, un couteau à cran d’arrêt dans la main. J’ai de la chance, il n’a pas sortie la lame. Petite altercation gentillette qui aurait pu mal finir si je ne m’étais pas écrasée. Bien obligée vu que personne ne bougeait dans le bus. HE! LES GENS! L’UNION FAIT LA FORCE! Bande de laches.

Pas grave. le bus démarre après cette histoire, je vais chez mes grands parents, arrivée 15h15, je boie un thé et fini les spéculos (huuum c’est trop bon) Je repars il est 16h15.

Je prend la ligne B jusqu’à chatelet, et j’attrape la A. Quelques mètres avant d’arrivée ç l’arrêt de Nanterre préfecture, panne. Une demie heure à attendre à cause d’un dysfonctionnements matériel. Devinez ce que j’ai fait en attendant… Dormi? Oui! Gagné! C’est un voyageur en face de moi qui m’a dit à mon réveil que nous n’avions pas bougé pendant tout ce temps. Le train redémarre. Ouaiiiiiiis! Maintenant, la station de Sartrouville. un petit malin n’a pas trouvé mieux à faire que de tirer l’alarme. Et encore 7 min de plus à être bloquée. Décidément cette journée est pleine d’imprévue.Il redémarre. J’arrive enfin à Maison-Laffite. Je prend le bus, encore. Surprise! Les boutons pour dire « Je veux descendre au prochain arrêt » sont en panne. AAAAAAAAAAAAAAAAAAh! Je vais péter un câble.

Enfin chez moi. Je veux tout raconter à mon meilleur ami et MONSIEUR est au cinéma. Et bien tant pis pour toi ;p. L’exclusivité sera pour mes petits blogueurs chéris.

Et maintenat, gros dodo. J’ai un peu les nerfs à plat. Allez savoir pourquoi…

Publié dans : On in | le 6 février, 2007 |6 Commentaires »
12345...8

.__-@-=^^/^^LEZARD.MECANIQU... |
io |
Lettre ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Création Graphique
| JuLy"P
| One Tree Hill & The OC